De l’art de faire des cadeaux et d’en recevoir

Cadeaux et langage de l’amour

D’après Gary Chapman [Les langages de l’amour, 2002], nous avons chacun un langage de l’amour privilégié : mots valorisants, moments de qualité, gestes de tendresse, services rendus, cadeaux.

L’art de faire des cadeaux m’a été transmis par mes deux parents. Ma mère y accorde beaucoup d’importance, mon père nous rapportait toujours des petits présents de ses déplacements. Ce langage est donc évident pour moi, et je me suis rendue compte qu’il ne l’était pas pour tout le monde, notamment, en voyant que mon conjoint n’avait pas tellement d’enthousiasme spontané à en faire ou à en recevoir. Il n’aime pas les surprises, et se torture la tête pour trouver une idée de cadeau en angoissant presque de se tromper.

Les enfants donnent et reçoivent avec une joie spontanée

Mes enfants, eux, sont spontanément et avec bonheur offreurs et receveurs enthousiastes de cadeaux ! Ils sont toujours ravis de recevoir des cadeaux, y compris de toutes petites choses, des cartes, des poèmes, des devinettes. Ils sont toujours très inspirés par mes propositions. Une année, j’ai fabriqué une boîte aux lettres pour l’Avent, et je leur envoyais tous les jours une carte de deux lutins de Noël avec leur renne. Parfois, j’ajoutais un petit cadeau, activité, coquillage… Résultat, j’ai reçu à mon tour toutes sortes de cadeaux par mes enfants (2 et 5 ans à l’époque) : dessins, papiers découpés. Des petites choses très simples, mais qui faisaient pétiller leurs yeux. Mon aîné préparait des petits kits légos pour sa soeur, qu’il l’aidait ensuite à monter.

Adrien invente des petits kits légos à monter pour sa soeur pendant l’Avent

Ils reviennent bien souvent d’une sortie au jardin ou d’une balade, avec des fleurs, une feuille, ou un marron, quand ils sortent sans moi. Mon fils emballe sans arrêt toutes sortes de choses pour me les offrir. Une année, il m’a offert le couteau à fromage de ma mère dans un très bel emballage fabriqué maison ! Ma fille offre ses dessins sans compter.

Cette année, mon fils de bientôt 7 ans a eu envie d’offrir un « vrai » cadeau à son papa à l’étranger pendant les fêtes de Noël. Nous sommes donc allés tous les deux dans une bijouterie choisir le petit cadeau qu’il avait en tête. Il a voulu garder le secret, pour préserver ce lien entre lui, son père et moi.

Donner à des inconnus, donner à la nature

Nous avons participé à des opérations de « boîtes de Noël » pour des personnes plus démunies. C’était une expérience vraiment intéressante. Les enfants ont beaucoup aimé, et en même temps, il y a eu toute une réflexion sur ce qu’ils étaient capables de donner ou non. Des jeux ou des vêtements en très bon état voire quasi neufs dont ils se servaient à peine ou pas, mais dont ils ont eu du mal à se séparer ! Et finalement, je vois qu’ils ont été ravis de l’expérience. Chaque fois qu’ils passent devant la pizzeria où nous avons déposé les boîtes au dernier Noël, ils y repensent avec plaisir et excitation, se souvenant de la belle accumulation de paquets colorés.

cadeaux et Noël
dessins pour les boîtes de Noël

L’an prochain, nous irons en forêt proposer des cadeaux aux animaux et aux êtres de la nature... Je ne sais pas encore comment faire… des idées ??

Le Père Noël a eu un beau goûter à déguster pendant sa tournée !

Cartes de remerciements

Je souhaite lancer une tradition de cartes de remerciements personnalisées adressées à chaque personne qui leur a offert un cadeau, à Noël ou aux anniversaires. Je vais essayer de rendre l’opération ludique et joyeuse, et non pas moralisante ou pesante. Mais cela me paraît important d’apprendre à dire merci avec coeur.

Répartir les cadeaux sur l’année

Autre projet : arrêter la concentration de cadeaux à Noël et les répartir à nos fêtes des saisons tout au long de l’année. D’ailleurs, comme les enfants ont l’habitude de me voir stocker des cadeaux pour une prochain occasion (de chouettes livres, des objets que je trouve intéressants, voire des jeux qu’ils m’ont demandé et que j’ai accepté d’acheter pour la prochaine occasion de cadeaux), ils sont, non seulement patients pour les recevoir, mais aussi patients pour offrir les cadeaux qu’ils ont choisi ou fabriqués eux-mêmes ! J’avais le souvenir qu’à leur âge, j’avais beaucoup de mal à garder ma surprise jusqu’au bout !

Je préfère en tous cas acquérir tout au long de l’année, quand l’occasion se présente, livres et objets intéressants, avec soin, de préférence auprès de petites librairies, artisans, éditeurs de jeux indépendants, ou par le biais de financements participatifs.

L’autre est un cadeau !

Pour Noël, je penserais plutôt à un cadeau par personne choisi par le reste de la famille et à des cadeaux fabriqués et personnalisés. Et parce que les cadeaux ne sont pas que matériels, je pensais à un cercle de gratitude et de louange sur le mode CNV : chacun dit et célèbre ce que chacun lui apporte et en quoi il/elle contribue à lui rendre la vie belle…En quoi l’autre est un cadeau pour nous !

Je comprends aussi que l’on préfère proposer les cadeaux seulement aux Noëls et anniversaires, cela fait sens aussi. Tout dépend comme tout ceci est présenté aux enfants, et comment nous le vivons nous mêmes : dans la joie, ou dans la contrainte ; comme une fête du don et de la gratitude ou comme une corvée ?

Joyeux Noël 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :